Le mot de la semaine :
data design

L’art de représenter les données

page.alt
  • data design
  • data visualisation

Le mot de la semaine : data design

Le design, on le côtoie tous les jours. Mais qu’apporte-t-il appliqué aux données ? C’est ce qu’on vous apprend dans le mot de la semaine sur le data design.


Définition du data design

On se souvient très bien des cours de maths où l’on représentait les données d’une fonction sur un graphique pour mieux les interpréter. Le data design, c’est un peu le même principe. Si l’on décompose le mot, il est formé de data qui signifie données et de design. Interrogez un designer, il vous dira que le design, c’est avant tout placer l’usager au coeur de la solution d’un problème.

Le data design est l’art qui rassemble les méthodes et outils qui permettent de structurer et de planifier la manière de rendre des données compréhensibles. Le data design englobe donc l’organisation, l’analyse et la scénarisation, dont le data storytelling, des données qualitatives comme quantitatives.



En caricaturant la réalité, on peut citer comme méthodes utilisées dans une démarche de data design le design thinking, les user tests, les séances de créativité et d’idéation. Parmi les outils de représentation graphique des données du data design, on retrouve notamment :

  • l’infographie
  • les présentations
  • les rapports mis en page
  • les cartes des flux de données
  • les graphiques
  • les tableaux de bord de data visualisation


data design vin Exemple d'étiquette qui utilise le data design


Voici un exemple qui illustre bien comment le consommateur est davantage informé grâce au data design. Ici, la composition et la température du vin blanc sont représentées dans un souci de traçabilité. Voir plus


Histoire du design des données

Graphique et graphisme sont deux langages
fondamentalement différents dans leur objectif.
Jacques Bertin


La dataviz et le data design ne sont pas nouveaux. Dès 1981, dans son ouvrage Sémiologie graphique, Bertin aborde la « mise en graphique » du traitement de données. A la différence qu’il utilise “graphique” pour désigner la data visualisation. Pour lui, on ne lit pas un graphique, on lui pose des questions.


Différence entre data design et data visualisation

La dataviz et le data design sont souvent employés à tort comme synonymes. Alors qu’est-ce qui les différencie ? Le data design est l’ensemble des méthodes et outils qui donnent un sens et une utilité aux données. La dataviz est un sous-ensemble du data design, puisqu’il s’agit d’un outil pour représenter graphiquement des données dans le but de les analyser et de les communiquer.

Autres termes souvent utilisés comme synonymes : dataviz et infographie. Pour rappel, “infographie” est la contraction de “graphique” et “information”. Ainsi les infographies font partie des outils du data designer pour transmettre une information. Toutefois, contrairement à la dataviz, elles représentent davantage des informations déjà traitées et analysées que des données.


Data designer, un métier d’avenir

Le data scientist analyse les données, mais n’a pas pour mission principale de vulgariser l’information complexe pour la communiquer largement. De même le graphiste n’est pas formé au traitement des données. A la croisée de tous ces métiers, on trouve le data designer. Sa mission ?

Apporter aux métiers une solution avisée, nourrie de l'analyse des données qui permet de répondre aux besoins du client.
Thomas Busson


Tout projet data design commence par comprendre et analyser ce que l’on doit représenter puis le communiquer. Ensuite, il faut travailler la hiérarchisation, établir un raisonnement logique pour arriver à la démonstration voulue. Le data designer, en tentant de représenter objectivement les data sets, se rapproche du data journaliste.

Le but est de transformer le spectateur qui observe le visuel en un acteur qui s’immerge dans le visuel. Ainsi selon Beyaert-Geslin, la forme et le contenu sont révolutionnés.


Comment choisir son outil data design

Un bon outil basé sur le data design permet à l’utilisateur de s’approprier les données. C’est un outil d’aide à la décision, utile et simple à comprendre. Il doit répondre aux fonctions premières du design : être fonctionnel, innovant et esthétique.

Il doit permettre de contextualiser les données. Ce cadrage évite à l’utilisateur une multiplication des interprétations. En effet, Bertin estime qu’à cause de cette polysémie, le sens de chaque donnée représentée devient discutable selon le vécu de chacun.

L’analyse des chiffres et des données doit être pensée selon un usage final. Ainsi, dès la collecte, il faut déterminer si vous optez pour une approche qualitative, quantitative ou hybride pour avoir un meilleur retour sur objectif et un logiciel adapté.

La méthode data design proposée par l’équipe de Matlo est un processus itératif comme le décrit le schéma ci-dessous.


Schema Data Design Matlo Schéma data design Matlo


L’info à retenir

Le data design est l’art du design appliqué aux données. Il regroupe les techniques et outils du designer pour transformer les données en levier d’action grâce à leur compréhension simplifiée.


Aller plus loin

Data design-moi un mouton, Vivien Lloveria