Les données au coeur de l’édition de logiciels

Les données remodèlent le marché de l’édition de logiciels.

page.alt
  • éditeur de logiciels
  • données
  • transformation numérique

Les données au coeur de l’édition de logiciels

Ernst & Young, leader de l’audit et Syntec Numérique, syndicat professionnel du secteur du logiciel, s’associent pour livrer leur panorama annuel du marché de l’édition de logiciels. Synthèse de l’étude et zoom sur le rôle des données qui restructurent le paysage en 2018.


Tendances du marché

Le secteur du logiciel devrait bénéficier d’une croissance de 3,6% pour 2018. La hausse de demande d’outils décisionnels qui devrait porter le marché s’explique par la mise en place de stratégies de transformation numérique de la part des entreprises. D’où l’apparition de l’acronyme SMACS pour désigner “social, mobilité, analytique, cloud et sécurité”, les secteurs phares de cette transformation.

Parmi tous les acteurs, ce sont les éditeurs de logiciels qui enregistrent la plus forte croissance avec 4,4% prévu en 2018. Un bilan de santé a priori positif qui s’explique en partie par le développement en SaaS, la nouvelle figure de proue proposée par 2/3 des éditeurs. Le marché restant se répartit entre licence et maintenance.

En 2017, les clients plébiscitaient les sociétés de conseil en technologies alors que le consulting de services ralentissait. Pour ces deux types d’acteurs, les secteurs porteurs sont toujours l’aéronautique, l’énergie et les transports.

Mais s’il y a bien un enjeu pour les éditeurs de logiciels en 2018, c’est la donnée. Le but est de collecter un maximum de données externes et de proposer des fonctionnalités marketing de ciblage pour faire face à la concurrence.


Une offre repensée data-driven

En 2021, 70% des employeurs français exigeront des compétences en analyse de données de leurs collaborateurs. Une manne pour les éditeurs de logiciels qui surfent sur la vague du big data et de l’intelligence artificielle et proposent des services de traitement simplifié des données, des outils plus rapides auxquels se former.

Tous les profils des clients de logiciels sont amenés à traiter des données alors même qu’ils confiaient auparavant cette mission à l’équipe technique et aux data scientists. Des applications plug and play permettent à ces nouveaux usagers une prise en main intuitive et rapide. Elles permettent d’inclure les non spécialistes des données dans les projets data.

La donnée n’est pas un but, elle doit s’intégrer
aux process et faciliter la gestion de projet.
Robin Guillemot, Synomia


Trois piliers sont nécessaires pour mener à bien un projet data-driven :

  • la technologie
  • la data science, le fait d’extraire des connaissances dans les données
  • l’évangélisation, convaincre en interne de l’utilité d’exploiter la donnée.


Investir dans la transformation numérique

La grande cible de l’année 2018 sont les banques et assurances, à la recherche d’innovations et de solutions sur-mesure. L’industrie est juste derrière, suivie par le secteur public.

Pour satisfaire leurs clients, les éditeurs capitalisent sur trois principaux besoins en termes de données :

  • Automatiser la collecte
  • Personnaliser les interfaces logicielles et les restitutions
  • Mettre à jour facilement les rapports

D’ici 2020, les investissements des éditeurs de logiciels se concentreront d’abord sur la cybersécurité, puis sur l’internet des objets et l’intelligence artificielle.

Investir dans ces nouveaux usages créés par les données implique une force de travail adaptée. Les ESN expriment plus que jamais leur besoin de recruter, bien qu’elles rencontrent des profils peu conformes à leurs attentes. Près de 85 % des éditeurs déclaraient vouloir agrandir leur équipe en 2017. Rétablir une mixité dans le secteur numérique sera aussi un des enjeux 2018.


L’info à retenir

Les enjeux du marché seront portés sur le recrutement de profils qualifiés par les éditeurs de logiciels et par la transformation digitale des entreprises qui apporte :

  • de nouvelles offres,
  • de nouvelles compétences,
  • de nouveaux business models.


Aller plus loin

Une méthodologie data-driven