Il s’agit de données stockées sans format prédéfini et difficilement analysables dans des outils d’informatique décisionnelle. L’exemple le plus connu de données non structurées est un texte brut.